E-commerce : le dropshipping est-il le système idéal ?

Catégories E-commerce
Dropshipping pour le e-commerce


Avoir une boutique en ligne rentable et facile à gérer est le rêve de tout e-commerçant. Le dropshipping est-il la solution parfaite pour un e-commerce ? Voici mon avis sur la question.

Le dropshipping et ses atouts pour le e-commerce

Le dropshipping, c’est quoi ? Je ne vais pas vous refaire la définition par Wikipédia mais plutôt vous l’expliquer simplement :

  • Un client vous passe une commande
  • Vous envoyez cette commande au dropshipper (le grossiste)
  • Le dropshipper livre la commande au client

Le dropshipping permet donc de s’affranchir de la gestion d’un stock. Une perspective qui va faire briller les yeux de nombreux aspirants e-commerçants ! Vous imaginez avoir une boutique en ligne sans avoir à louer un entrepôt, sans devoir payer des salariés pour le conditionnement ? Sur le papier, cela semble presque trop beau pour être vrai.

Il est indéniable que le dropshipping a des avantages. Si on veut les résumer sous forme de liste, cela donnerait ça :

  • absence de frais logistique (le dropshipper s’occupe du conditionnement et des envois).
  • pas de stock donc pas d’invendus. 
  • pas d’investissement élevé de départ donc la possibilité d’avoir un catalogue de produits assez large.

Vous vous imaginez peut-être déjà en train de travailler 2h par jour sur un e-commerce qui fonctionne tout seul ou presque ? Grave erreur !

Les inconvénients et risques du dropshipping en e-commerce

Si je me permets de parler du dropshipping, c’est en connaissance de cause puisque j’ai été responsable d’un e-commerce. Je parle donc de mon expérience puisque j’ai connu plusieurs business model dont le dropshipping.

Ne pensez pas qu’il soit simple de créer un e-commerce from scratch et de réaliser 100k€ de vente le mois qui suit sa création. Bien sûr, ce n’est pas valable qu’uniquement pour le dropshipping puisque cela concerne l’ensemble des sites e-commerce. Mais quand je vois le nombre d’offres de sociétés qui proposent de monter un e-commerce hyper rentable en 2 minutes pour seulement 20€ par mois, je rigole doucement.

Otez-vous de la tête qu’il est simple de vendre des produits sur Internet. Pour avoir de la visibilité, il faut (entre autres) beaucoup de travail sur les fiches produits et les contenus du site, de façon à optimiser le référencement du site e-commerce. Ne pensez même pas zapper cette partie ou faire un copier/coller des descriptifs de votre grossiste, c’est la ruine assurée. Vous n’avez pas envie d’être blacklisté par Google, n’est ce pas ?

Admettons que vous soyez arrivé à être bien référencé. Il vous faut maintenant vous démarquer ! Et avec la féroce concurrence que l’on trouve dans le marché surchargé du dropshipping, je vous souhaite bien du courage…

Et les marges, on en parle ? Si vous fonctionnez avec une boutique clef-en-main qui vous coûte une commission sur vos ventes, vos revenus risquent de fondre comme neige au soleil. Les marges en dropshipping sont peu élevées puisque de nombreux frais de fonctionnement vous seront facturés par le dropshipper. Pour faire des profits conséquents, il vous faudra vendre, et vendre beaucoup !

Enfin, avec le dropshipping, vous vendez. Point. Vous ne décidez pas des nouveautés, ni de la durée de vie des collections vendues. Vous vendez des produits et votre dropshipper les arrête ? Vous allez devoir faire avec. Vous avez des commandes à honorer mais les envois sont retardés ? Il vous faudra faire patienter vos clients. Les produits ont été mal emballés ou ne sont pas de bonne qualité ? Là encore, il va vous falloir gérer tous les soucis de relation clients.

Mais alors, le dropshipping, c’est nul ?


Alors attention, je n’ai pas dit que le dropshipping était un business model à exclure. Au contraire, il peut vous permettre de tester une activité de e-commerçant sans avoir à faire trop de frais. Si vous avez une autre activité à côté (ce que je vous conseille), cela peut vous donner une idée de ce qu’est la gestion d’un e-commerce, mais aussi des limites du système.

De mon côté, j’ai pu expérimenter le dropshipping total, le dropshipping partiel, la gestion des stocks et le sur-mesure. Le tout sur un e-commerce rentable et bien installé dans son secteur. Chaque solution a eu des points forts et des points faibles.

Ne pouvant détailler l’ensemble de mon expérience dans cet article, je vous donne rendez-vous dans le prochain, où je vous expliquerai comment créer un site e-commerce qui cartonne en dropshipping !

Digital content manager expérimentée et webmaster de formation, j’ai plus d’une corde à mon arc !
Spécialisée en inbound marketing, je vous aide à booster votre activité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *